TRANSFÉREZ
VOTRE
PRATIQUE

Transferring
Your
Practice

Voici une série de questions qui vous aideront
à déterminer si vous êtes prêt à aller de l’avant avec
un projet de transfert de connaissances

The following series of questions will help you
etermine whether you are ready to undertake
a knowledge transfer project

Votre organisation a développé
une pratique de pointe ou innovante et
elle souhaite aider d’autres organisations
à implanter sa pratique à l’aide d’un processus
de transfert de connaissances?
Avant de prendre la décision
d’aller de l’avant avec votre projet de transfert,
nous vous suggérons de répondre aux questions
qui suivent et de discuter de vos réponses
avec vos collègues ou les gestionnaires
de votre organisation.
Has your organization developed
a leading-edge or innovative practice that
it would like to help other
organizations apply thanks
to a knowledge transfer process?
Before you decide to proceed
with your transfer project,
we suggest that you answer the following
questions and discuss your answers
with your coworkers or
organizational managers.
Partant de la notion de « compétences »,
ces questions mettent en lumière des éléments
(savoir, savoir-faire et savoir-être en transfert
des connaissances) qui, une fois intégrés, constituent
la capacité d’une organisation à se lancer ou non
dans un processus de transfert de connaissances.
Évidemment, chacun de ces éléments doit être
apprécié en fonction du contexte dans lequel
les organisations se situent.
Based on the concept of “competencies,”
these questions bring attention to elements
such as knowledge, know-how and
knowing-how-to-be (attitudes) in the area
of knowledge transfer. Once integrated,
these skills determine an organization’s
ability (or inability) to engage in a knowledge
transfer process. Of course, each of these elements
must be evaluated taking into account the
context of each organization.
Chaque question est accompagnée d’une réponse
tirée du projet TRASSS. Ces réponses proviennent de
l’expérience des quatre communautés de pratique et ont été
sélectionnées de manière à illustrer ou à appuyer les différentes notions présentées. Comme vous pourrez le constater,
la composition et le mode de fonctionnement de ces
communautés de pratique présentent des caractéristiques
différentes, selon la nature de la pratique de pointe ou
innovante faisant l’objet du transfert de connaissances
et selon divers éléments liés au contexte.
Each question is followed by an answer drawn from
the TRASSS project. These answers originate from the
experiences of four communities of practice, and were
selected in order to illustrate or support the different
concepts addressed. As you will see, the composition
and operations of these communities of practice vary
depending on the nature of the leading-edge or innovative
practice chosen for knowledge transfer, as well as each
organization’s particular context.
La création d’une communauté de pratique
n’est pas un passage obligé pour élaborer une stratégie
de transfert de connaissances. Les organisations qui
souhaitent poursuivre un tel objectif peuvent utiliser
d’autres moyens (groupe de discussion
ou de travail, par exemple).

Maintenant… à vous de jouer!
Creating a community of practice is not
a requirement in order to develop
a knowledge transfer strategy. Organizations interested
in pursuing this goal can use other means
(e.g., a discussion or work group).
Savoir
KNOWLEDGE
Par savoir, on entend l’ensemble des connaissances (informations) intégrées
(par l’apprentissage ou l’expérience) en rapport avec une capacité donnée.
Cette capacité consiste à exporter une pratique de pointe ou innovante en
santé et services sociaux dans plusieurs autres établissements du Québec. Le
savoir ici est tridimensionnel. Il concerne la pratique de pointe ou innovante,
les processus et les stratégies de transfert de connaissances, et les milieux
utilisateurs vers lesquels la pratique devrait être exportée.
In this context, knowledge refers to all of the information
integrated (via learning or experience) in order to be able
to export a leading-edge or innovative practice in health
and social services to other Quebec institutions.
Knowledge consequently has three dimensions.
It covers the leading-edge or innovative practice itself,
knowledge transfer processes and strategies, and the end-users
to which the practice is to be exported.
Le savoir devrait être intégré
en se posant les questions suivantes :
Knowledge should be integrated
by reflecting on the following questions:
QUESTIONs À SE POSER QUESTION TO ASK YOURSELF
R A

Qu’est-ce que mon organisation connaît de la pratique de pointe ou innovante à exporter ?

L'intégration de ce savoir permet à l'organisation de répondre aux besoins d'informations pertinentes sur la pratique devant faire l'objet de transfert.

  • Son objet
    Sur quel type de situation problématique cette pratique est-elle censée agir?
  • Ses objectifs
    Quels changements veut-on apporter à la situation problématique?
  • Ses activités
    Comment se met-elle en place?
  • Ses moyens
    Quelles sont les ressources humaines disponibles (compétences, nombre, etc.), matérielles (défis technologiques et techniques), financières (imputations budgétaires), et de temps (durée d’opérationnalisation estimée)?

What does my organization know about the leading-edge or innovative practice that we would like to transfer?

Integrating this knowledge will allow your organization to meet the need for relevant information on the practice to be transferred.

  • The practice’s subject
    What type of problem situation is the practice intended to address?
  • Its goals
    What changes are intended with regard to the problem situation?
  • Its activities
    How is the practice applied?
  • Its means
    What resources are available, specifically in terms of human (skills, numbers, etc.), material (technological and technical), financial (budgetary), and temporal (estimated duration of implementation) resources?

RÉPONSE TIRÉE DU PROJET TRASSS

Afin de pouvoir élaborer des stratégies de transfert de connaissances à partir des quatre pratiques de pointe ou innovantes produites par des Centres affiliés universitaires (CAU) et des Instituts universitaires (IU), les communautés de pratique devaient intégrer des connaissances sur les pratiques de pointe ou innovantes suivantes :

  • Soins partagés en santé mentale jeunesse en contexte de pluriethnicité
  • Parentalité et dépendance
  • Intervention du quartier
  • Stratégie organisationnelle en soutien à une pratique d’accompagnement des équipes vers la collaboration interprofessionnelle

ANSWER DRAWN FROM THE TRASSS PROJECT

To be able to develop knowledge transfer strategies based on the four leading-edge or innovative practices produced by Affiliated University Centres (AUCs) and University Institutes (UIs), the communities of practices had to integrate knowledge on the following leading-edge or innvovative practices:

  • Collaborative mental healthcare for youths in multiethnic contexts
  • Parenthood and addiction
  • Neighbourhood intervention
  • An organizational strategy to support team guidance in order to foster interprofessional cooperation
R A

Qu’est-ce que mon organisation sait du processus et des stratégies de transfert de connaissances?

L’intégration de ce savoir permet à l’organisation de se situer par rapport au processus de transfert de connaissances, d’identifier les étapes à venir et de choisir les démarches de transfert de connaissances à adopter.

What does my organization know about the knowledge transfer process and related strategies?

Integrating this knowledge will allow your organization to take a position with regard to the knowledge transfer process, to identify upcoming steps, and to choose the knowledge transfer approaches to adopt.

RÉPONSE TIRÉE DU PROJET TRASSS

Afin de pouvoir élaborer des stratégies de transfert de connaissances à partir des quatre pratiques de pointe ou innovantes produites par des Centres affiliés universitaires (CAU) et des Instituts universitaires (IU), les communautés de pratique devaient intégrer des connaissances sur :

  • Le transfert de connaissances. Les parties prenantes au projet TRASSS ont convenu que le transfert de connaissances réfère ici à tous les efforts consentis pour améliorer l’utilisation des connaissances issues de la recherche scientifique de nature psychosociale dans une perspective d’innovation sociale (CLIPP, 2010). Cette démarche se veut cependant complémentaire à celle du projet de la Chaire de recherche CJM-IU-UQAM (SACO), puisque les activités de transfert de connaissances sont conçues et menées pour que les connaissances scientifiques soient exportées de manière optimale vers les milieux susceptibles de les utiliser.
  • Le fonctionnement des communautés de pratique.
    Le guide Une communauté de pratique, comment ça fonctionne? a été conçu par le CLIPP.

ANSWER DRAWN FROM THE TRASSS PROJECT

To be able to develop knowledge transfer strategies based on the four leading-edge or innovative practices produced by Affiliated University Centres (AUCs) and University Institutes (UIs), the communities of practices had to integrate knowledge on the following:

  • The stakeholders involved in the TRASSS project agreed that knowledge transfer, in this context, referred to all efforts made to improve the utilization of knowledge stemming from psychosocial scientific research with a view to promoting social innovation (CLIPP, 2010). This approach was intended to be complementary to the project of the CJM-IU-UQAM (SACO) Research Chair, given that the knowledge transfer activities were designed and carried out in such a way as to ensure that the scientific knowledge would be optimally exported to the end-users that were likely to use them.
  • The operations of the communities of practice.
    The guide Une communauté de pratique, comment ça fonctionne? (how does a community of practice work?) was developed by the CLIPP in this regard.
R A

Qu’est-ce que mon organisation sait du ou des milieux utilisateurs ciblés?

L’intégration de ce savoir permet à l’organisation d’identifier les facteurs facilitants et les obstacles des milieux utilisateurs.

  • L’information sur la valeur et l’intérêt que les milieux utilisateurs ciblés accordent à la nouvelle connaissance permet à l’organisation d’évaluer le degré d’ouverture à la nouveauté ainsi que le niveau d’attente de ces milieux par rapport aux nouvelles pratiques.
  • L’information sur la volonté et la capacité des milieux utilisateurs à s’approprier la nouvelle connaissance, et même à la transformer, permet à l’organisation de vérifier le niveau d’implication ainsi que les habiletés des utilisateurs à répondre aux exigences de nouvelles pratiques.
  • L’information sur le rapport des forces entre les détenteurs d’enjeux dans les milieux utilisateurs permet à l’organisation de cibler le soutien disponible à l’importation de la nouvelle connaissance.
  • L’information sur les sujets sensibles dans les milieux utilisateurs permet à l’organisation d’adapter la nouvelle connaissance aux valeurs sociétales, à l’opinion publique ou aux valeurs des groupes d’intérêts.

What does my organization know about the targeted end-users?

Integrating this knowledge will allow your organization to identify facilitating factors and barriers associated with the end-users.

  • Information on the value and interest that the targeted end-users assign to the new knowledge will allow your organization to evaluate the end-users’ degree of receptiveness to novelty and their level of expectation regarding the new practices.
  • Information on the end-users’ willingness and ability to appropriate and even transform the new knowledge will allow your organization to verify the end-users’ level of engagement and their proficiency in meeting the requirements of the new practices.
  • Information on the balance of power between stakeholders in the end-users’ settings will allow your organization to determine the support available for importing the new knowledge.
  • Information on sensitive subjects in the end-users’ settings will allow your organization to adapt the new knowledge to societal values, to public opinion or to the values of the groups of interest.

RÉPONSE TIRÉE DU PROJET TRASSS

Afin de pouvoir élaborer des stratégies de transfert de connaissances à partir des quatre pratiques de pointe ou innovantes produites par des Centres affiliés universitaires (CAU) et des Instituts universitaires (IU), les communautés de pratique devaient intégrer des connaissances sur les milieux utilisateurs ciblés. Ils proviennent de partout au Québec :

  • Soins partagés en santé mentale jeunesse en contexte de pluriethnicité :
    CSSS de la Montagne (Montréal)
    CSSS Dorval-Lachine-LaSalle
    CSSS Bordeaux-Cartierville–Saint-Laurent
    CSSS Sud-Ouest–Verdun
    CSSS Cavendish, CSSS Ouest-de-l’Île
  • Parentalité et dépendance :
    Centre de réadaptation en dépendance de Montréal - Institut universitaire (Montréal)
    Centre de réadaptation en dépendance de l’Estrie (Estrie)
    Centre de réadaptation en dépendance Le Virage (Saint-Hubert)
  • Intervention de quartier :
    CSSS-IUGS (Sherbrooke)
    CSSS d’Ahuntsic et de Montréal-Nord
    CSSS des Aurores-Boréales
    CSSS de la MRC-de-Coaticook
    CSSS de la Haute-Yamaska
    CSSS de Memphrémagog
  • Stratégie organisationnelle en soutien à une pratique d’accompagnement des équipes vers la collaboration interprofessionnelle :
    CSSS de la Veille-Capitale (Québec)
    Consortium InterEst Santé (Québec)
    CSSS de La Côte-de-Gaspé
    CSSS de la Haute-Côte-Nord–Manicouagan
    CSSS de Kamouraska

ANSWER DRAWN FROM THE TRASSS PROJECT

To be able to develop knowledge transfer strategies based on the four leading-edge or innovative practices produced by Affiliated University Centres (AUCs) and University Institutes (UIs), the communities of practice had to integrate knowledge on the targeted end-users. These end-users were located across Quebec:

  • Collaborative mental healthcare for youths in multiethnic contexts:
    CSSS de la Montagne (Montréal)
    CSSS Dorval-Lachine-LaSalle
    CSSS Bordeaux-Cartierville–Saint-Laurent
    CSSS Sud-Ouest–Verdun
    CSSS Cavendish, CSSS Ouest-de-l’Île
  • Parenthood and addiction:
    Centre de réadaptation en dépendance de Montréal - Institut universitaire (Montréal)
    Centre de réadaptation en dépendance de l’Estrie (Estrie)
    Centre de réadaptation en dépendance Le Virage (Saint-Hubert)
  • Neighbourhood intervention:
    CSSS-IUGS (Sherbrooke)
    CSSS d’Ahuntsic et de Montréal-Nord
    CSSS des Aurores-Boréales
    CSSS de la MRC-de-Coaticook
    CSSS de la Haute-Yamaska
    CSSS de Memphrémagog
  • An organizational strategy to support team guidance in order to foster interprofessional cooperation:
    CSSS de la Veille-Capitale (Québec)
    Consortium InterEst Santé (Québec)
    CSSS de La Côte-de-Gaspé
    CSSS de la Haute-Côte-Nord–Manicouagan
    CSSS de Kamouraska
Téléchargez le document PDF
qui résume ces sections.

Vous y trouverez nos références et des modèles
de transfert de connaissances.
Download the .pdf document
summarizing these sections.

The document includes our references and an overview
of knowledge transfer models.
Savoir-Faire
KNOWING-HOW
Par savoir-faire, on entend la mise en pratique des connaissances intégrées sur la
pratique de pointe ou innovante, sur les stratégies de transfert de connaissances
ainsi que sur le milieu utilisateur concerné.On se questionne ici sur nos habiletés à mener des
activités de transfert (exporter la pratique de pointe ou innovantevers le milieu utilisateur ciblé)
et à mobiliser les ressources qui seront utiles pour ce faire.Il s’agit de mettre en place le
transfert de connaissances.
In this context, know-how refers to the ability to apply integrated knowledge
about the leading-edge or innovative practice, knowledge transfer strategies,
and the end-user. It encompasses the ability to carry out knowledge transfer activities
(exporting the leading-edge or innovative practice to the targeted end-user) and to mobilize
the resources that will be required to do so. In short, know-how
is about effecting knowledge transfer.
QUESTIONs À SE POSER QUESTION TO ASK YOURSELF
R A

Mon organisation est-elle en mesure de mobiliser les ressources nécessaires (humaines, informationnelles, financières, matérielles, et de temps) afin de transférer les bonnes connaissances dans le bon format aux personnes ciblées et au bon moment?

  • Définir le contenu de l’information sur la pratique de pointe ou innovante à transférer et s’assurer de sa disponibilité. Est-elle libre des droits d’auteurs et exportable vers d’autres milieux?
  • Identifier les utilisateurs potentiels et déclarés. Évaluer les besoins des utilisateurs et vérifier si, et comment, la pratique de pointe ou innovante peut répondre à ces besoins.
  • Adapter et traduire le contenu de l’information en langage clair pour les utilisateurs.
  • Identifier et répondre aux entraves potentielles à l’adoption ainsi qu’à la pérennisation de la pratique au sein du système-utilisateur concerné.
  • Concevoir la stratégie et le format de diffusion (publication, atelier, formation, etc.) qui correspondent aux réalités des utilisateurs.
  • Repérer le bon moment pour rendre l’information accessible aux utilisateurs tout en offrant, au besoin, des formes d’accompagnement (formation, foire aux questions, rencontres individuelles ou de groupe par exemple).

Is my organization able to mobilize the resources (human, information, financial and temporal) needed to transfer the right knowledge in the right format to the targeted individuals, and at the right time?

  • Define the informational content of the leading-edge or innovative practice to transfer and make sure it is available. Is it free of copyrights and exportable to other settings?
  • Identify the potential and declared end-users. Take stock of the end-users’ needs and verify whether and how the leading-edge or innovative practice can meet them.
  • Adapt and translate the informational content into clear language for users.
  • Identify and address potential barriers to adopting and sustaining the practice within the user system concerned.
  • Design the diffusion strategy and format (publication, workshop, training, etc.) that fits with the realities of the users.
  • Determine the right time to make the information accessible to users while offering guidance measures as needed (e.g., training, FAQ, or individual or group meetings).

RÉPONSE TIRÉE DU PROJET TRASSS

Les communautés de pratique intentionnelles créées dans le cadre du projet TRASSS avaient pour objectif de concevoir des stratégies de transfert des pratiques de pointe ou innovantes. Le savoir intégré par les parties prenantes a ainsi permis aux quatre commu-nautés de pratique :

  • De réfléchir aux stratégies de transfert de leurs pratiques de pointe ou innovantes à l’échelle du Québec, avec notamment :
    • La constitution des communautés de pratique : Composition (recrutement des membres), définition et attribution des rôles (désignation d’un parrain ayant pour rôle de faciliter l’adhésion à la communauté de pratique, de par son influence et sa carte de visite, ainsi que d’un coordonnateur qui devait assumer le rôle d’animateur, faciliter le travail et favoriser l’engagement des membres).
    • L’organisation des communautés de pratique : Des activités en présentiel ou à distance par visioconférence, telles que des midis thématiques, des demi-journées de travail, etc. se réalisent à l’initiative des coordonnateurs. La méthode de travail se veut une coconstruction de stratégies de transfert de connaissances où il n’y a pas d’apprenants d’une part et d’apprentis d’autre part. Le porteur de la pratique de pointe ou innovante soumet cette dernière aux analyses des membres de la communauté afin de vérifier s’ils peuvent se l’approprier dans leur territoire, ce qui peut évidemment entraîner des changements à la pratique. Les membres de la communauté esquissent par la suite un plan de transfert reprenant le même vocabulaire en vue d’une exportation efficace et efficiente. La communauté de pratique sur la parentalité et dépendance par exemple, a réfléchi sur les stratégies de transfert pour une pratique optimale devant fusionner deux pratiques existantes (PIAF et 6-12).
  • D’élaborer des stratégies de pérennisation de la pratique : la communauté de pratique sur l’accompagnement des équipes vers la collaboration interprofessionnelle s’est inscrite dans une démarche de pérennisation de la pratique en réfléchissant aux conditions organisationnelles d’accueil de cette pratique dans les différents milieux.
  • De transférer des connaissances : bien que l’objectif du projet se limite à la conception de stratégies de transfert et non au transfert proprement dit, l’expérience de la communauté de pratique sur les soins partagés en santé mentale jeunesse dans un contexte pluriethnique a plutôt été faite de rencontres de partage de connaissances théoriques et pratiques sur ce sujet. Avec ses 130 participants environ, cette communauté de pratique permet aux chercheurs, gestionnaires et professionnels d’échanger régulièrement sur des questions bien précises liées à cette pratique.

RÉPONSE TIRÉE DU PROJET TRASSS

In the context of the TRASSS project, the strategies for transferring leading-edge or innovative practices were developed by intentional communities of practice, which were specifically responsible for this objective. Thanks to the knowledge integrated by the involved stakeholders, the four communities of practice were able to:

  • Reflect on strategies for transferring their leading-edge or innovative practices on a Quebec-wide scale, especially via the following measures:
    • The creation of communities of practice:  Composition (recruitment of members), definition and assignment of roles (appointment of a facilitator responsible for facilitating membership to the community of practice using his or her influence and expertise, as well as a coordinator acting as a group leader).
    • The organization of communities of practice: At the initiative of the coordinators, face-to-face or distance (videoconference) activities, such as lunch discussions, half-days of work, etc., were held. The work method was intended to be a coconstruction of knowledge transfer strategies in which all participants would be on equal footing. The organization that developed the leading-edge or innovative practice was to submit the practice to the community’s analysis in order to verify whether it could be appropriated in the community’s territory, which could of course entail modifications to the practice. The members of the community of practice then drafted a transfer plan, using suitable vocabulary to make sure the practice would be transferred smoothly and efficiently. To give an example, the community of practice on parenthood and addiction reflected on transfer strategies for an optimal practice that would merge two existing practices (PIAF and 6-12).
  • The development of strategies for sustaining the practice: The community of practice on supporting team guidance in order to foster interprofessional cooperation focused on how to sustain the practice, namely by reflecting on the organizational conditions in which the practice would be received by different end-users.
  • The transfer of knowledge: Although the project goal was limited to developing strategies and did not include transfer per se, the community of practice on collaborative mental healthcare for youths in multiethnic contexts held meetings in order to share theoretical and practical knowledge on this subject. With its approximately 130 participants, this community of practice enabled researchers, managers and professionals to regularly discuss specific questions related to this practice.
Téléchargez le document PDF
qui résume ces sections.

Vous y trouverez nos références et des modèles
de transfert de connaissances.
Download the .pdf document
summarizing these sections.

The document includes our references and an overview
of knowledge transfer models.
Savoir-être
Knowing-how-to-be
Par savoir-être, on entend l’attitude à l’égard de l’utilisation du savoir dans
une situation spécifique. Il s’agit ici de l’attitude adoptée tout au long
du processus de transfert de connaissances sur lapratique de pointe ou
innovante par les organisations qui l’ont conçue.
In this context, knowing-how-to-be refers to an organization’s attitude
toward the utilization of knowledge in a specific situation. The term refers
to the attitude adopted throughout the knowledge transfer process associated
with leading-edge or innovative practices by the organizations
that have designed these practices.
R A

Mon organisation est-elle ouverte aux possibles remises en question de la pratique de pointe ou innovante que nous avons conçue? L’ouverture est une attitude favorable à l’apprentissage organisationnel ainsi qu’à l’amélioration continue de la pratique et du processus de transfert de connaissances.

Is my organization open to a potential questioning of the leading-edge or innovative practice we have developed? Openness consists in a favourable attitude toward organizational learning and toward ongoing improvement of the practice and the knowledge transfer process.

RÉPONSE TIRÉE DU PROJET TRASSS

Les attitudes des membres des communautés de pratique du projet TRASSS ont facilité le processus de transfert de connaissances.

Les membres de la communauté de pratique sur la parentalité et dépendance ont fait preuve de beaucoup d’ouverture. En effet, ils ont dû fusionner deux pratiques validées (PIAF et 6 -12) qui étaient aussi pertinentes l'une que l'autre. Des compromis conviviaux et francs ont été nécessaires afin d'arriver à une synthèse qui impliquait, dans une certaine mesure, l’abandon de quelques aspects des deux pratiques de manière à n'en construire qu'une seule.

ANSWER DRAWN FROM THE TRASSS PROJECT

The attitudes of the members of the communities of practice in the context of the TRASSS project facilitated the knowledge transfer process.

The members of the community of practice on parenthood and addiction showed significant openness. Indeed, they had to merge two validated practices (PIAF and 6-12) that were equally relevant. Friendly and open compromises were needed to achieve a synthesis, which, to some extent, required abandoning certain aspects of both practices in order to construct one single practice.

R A

Mon organisation a-t-elle un intérêt à s’investir dans un processus de transfert de connaissances? Avoir un intérêt est une attitude généralement motivée par le contexte socio-économico-politique et qui suscite des attentes à la hauteur des retombées espérées.

Is my organization interested in investing itself in a knowledge transfer process? Interest is an attitude that is generally motivated by the socio-economic-political context and entails a high level of expectation regarding anticipated benefits.

RÉPONSE TIRÉE DU PROJET TRASSS

La distance géographique entre les membres de la communauté de pratique sur la pérennisation de la collaboration interprofessionnelle n’a pas eu raison de leur intérêt pour le projet. Les membres ont su organiser leurs activités (à distance ou en présentiel), afin de pérenniser une pratique qui apporte plus d’efficacité et d’efficience aux services.

ANSWER DRAWN FROM THE TRASSS PROJECT

The geographical distance between the members of the community of practice on sustaining interprofessional cooperation did not dampen their interest in the project. The members were able to organize their activities (face-to-face or via distance measures) in order to be able to sustain a practice that would make services more effective and efficient.

R A

Mon organisation est-elle rigoureuse dans sa démarche d’exportation? La rigueur rassure les parties prenantes quant à la qualité (validité et fiabilité) de la pratique de pointe ou innovante que l’on veut transférer.

Is my organization rigorous in its exportation process? Rigour reassures the involved stakeholders about the quality (validity and reliability) of the leading-edge or innovative practice to be transferred.

RÉPONSE TIRÉE DU PROJET TRASSS

Avant de planifier le transfert de la pratique (le comment) sur l’intervention de quartier, les membres de la communauté de pratique ont d’abord décidé de s’entendre sur les différentes composantes de la pratique (le quoi). Même si cette pratique avait fait ses preuves, les membres avaient besoin de s’assurer qu’ils voyaient les choses de la même manière.

ANSWER DRAWN FROM THE TRASSS PROJECT

Before planning the transfer of the practice (the “how”) on neighbourhood intervention, the members of the community of practice first decided to agree on the different components of the practice (the “what”). Even if this practice had proven its effectiveness, they needed to make sure that they shared a common vision.

R A

Mon organisation est-elle influente dans le milieu en raison de sa réputation? Une bonne réputation donne de la légitimité au porteur de la pratique de pointe ou innovante, qui le crédibilise auprès des parties prenantes et le prédispose à un leadership naturel dans le réseau.

Does my organization’s reputation in its settings make it influential? A good reputation gives legitimacy to the developer of a leading-edge or innovative practice. In turn, the organization will be able to make the practice credible to involved stakeholders and be naturally predisposed to act as a leader in its network.

RÉPONSE TIRÉE DU PROJET TRASSS

La communauté de pratique sur les soins partagés en santé mentale jeunesse a mobilisé plus de 100 personnes malgré la charge de travail, le manque de temps, de ressources, etc. que rencontrent quotidiennement les intervenants et les praticiens

ANSWER DRAWN FROM THE TRASSS PROJECT

The community of practice on collaborative mental healthcare for youths mobilized more than 100 people in spite of the overwork, lack of time, scarcity of resources, and other challenges that professionals and practitioners encounter on a daily basis.

Téléchargez le document PDF
qui résume ces sections.

Vous y trouverez nos références et des modèles
de transfert de connaissances.
Download the .pdf document
summarizing these sections.

The document includes our references and an overview
of knowledge transfer models.